MATÉRIEL

Demande de brevet déposée

Cordes de survie, quand la vie ne tient plus qu’à un fil

Depuis la nuit des temps, l’homme a eu besoin de liens pour sa survie. Des fibres naturelles brutes, à l’avènement de l’industrialisation, les cordes sont devenues plus longues et surtout plus résistantes. Cueillette, chasse, pêche, construction, vêtements, … blessures, les usages sont extrêmement nombreux. Comme beaucoup d’entre nous, la corde lovée dans la poche me gênait. J’ai donc essayé le tressage sur le couteau et le bracelet de survie …

Tout d’abord, monter une faîtière de tarp avec 3m, ça ne le fait pas ! Lors d’une sortie en Haute Savoie par -18°C, les mains bien gelées, je défais un nœud simple en me disant que je serai bien incapable d’utiliser rapidement la corde tressée sur mon couteau ou un bracelet de survie. Si je pousse le raisonnement, en cas de blessure et donc en état de choc (vue, ouïe, capacités cognitives et motricité fine fortement altérées), toutes ces techniques très sympas se sont écroulées !

J’ai donc commencé à réfléchir, réalisé des prototypes pour mon usage personnel.
Après plusieurs mois d’échanges puis de tests, la solution est là :
• 3 fois plus de corde
• Un faible encombrement
• Facilité d’usage même blessé avec une seule main valide
• Ne se délite pas même utilisé par parties

Q